Origine du nom CHABRILLAN

Chabrillan vient du mot latin Capra qui veut dire chèvre et qui en vieux provençal se dit « chabre »

Chabrillan peut aussi rappeler le nom d’un propriétaire d’une villa gallo-romaine « le domaine de Caprilius » soit une ancienne chèvrerie ou encore un quartier destiné à l’élevage de chèvres (1) .

Cités dés 1150, les premiers seigneurs, possesseurs de la Motte (2) se nomment « Chabreila ». Cette famille avait dans ses armes une tête de chèvre .

Dans une charte de 1171, Chabrillan est orthographiée « Chabreilha », dans d’autres documents il est nommé :

« Chabreilla » en 1230,

« Chabroilla » en 1264

« Chabreillon » en 1282

« Chabreillanum » en 1292

« Chaprilliano » en 1326

« Caprillanum » en 1332

« Chabreilham » en 1426

« Chabrelhan » en 1650...(3)

On retrouve par ailleurs, l’étymologie du mot chèvre dans le nom de la place « la Chabrerie » située autrefois à l’emplacement de la place de la Motte, sous le donjon du même nom.

Le château de Chabrillan est par ailleurs nommé :

« Castrum de Capriliano » en 1345

« La Mouta, la Mota de Chabrillan » en 1384

« Castrum Chabrilliani » en 1442

« La Moto, Lous barris de la Moto » au XVe siècle(3).

 

 

Le nom Chabrillan est aussi employé  pour désigner « un frelon », grosse guêpe qui est de l’espèce " VESPA CRABO ". Ce dernier mot en latin a donné le nom provençal " Cabridan "  et sous d’autres formes d’écritures.

  • Cabrian

  • Chabrian

  • chabrilhan

  • chabridan

  • chabriàs (4)

Gatien Almoric, écrivain félibre chabrillanais, avait pris cet insecte comme emblème  et le cite dans sa devise.

Au soulé dou meijour    Lou chabrelhan bouligo    

Au soleil du midi           Le chabrillan bouge

 

Actuellement le nom de Chabrillan en provençal s’orthographie " CHABRELHO ".    


                                   

1 - A de Coston, Etymologie des noms de lieux du Département de la Drôme.
2 - La motte : édifice de terre surmomté d’une construction fortifiée attestant le pouvoir des seigneurs nobles au Moyen-Age.
3 - J. Brun-Durand, Dictionnaire topographique et historique de la Drôme, Nyons, Edit. Chantemerle, 1973, 502 p.

4 - Frédéric  Mistral, Dictionnaire provençal-français, 1878

MM.L    Sans titre

 

numérisation0001